Territoire de chasse à vendre

Qu'est ce qu'un territoire de chasse ?

Un territoire de chasse est une terrain foncier non bâti et non clôturé faisant l’objet d’un plan de chasse ou d’un plan de gestion. 

La physionomie du territoire importe peu : plaine, forêt, friche ou plans d’eau… seul compte le caractère contigu des parcelles qui permettent de former une entité territoriale. 

Quant au droit de chasse il est en France un attribut du droit de propriété, ce qui signifie qu’il est automatiquement cédé en cas de vente, que celle-ci concerne un domaine de chasse ou un territoire de chasse. 

Le propriétaire peut concéder ce droit de chasse à un tiers (personne physique ou morale) pour une durée déterminée, via un bail de chasse. Le locataire acquiert alors le droit de chasser. Si le propriétaire souhaite conserver la possibilité de chasser sur son territoire, il lui suffit d’ajouter une clause au bail de chasse.

Vendu
795.000 € *

*honoraires d’agence inclus

Parc de chasse, 104 hectares

104 hectares

Où acheter un territoire de chasse ?

Partout en France des territoires de chasse sont à vendre !

L’achat de celui-ci dépendra des critères et de la pratique de l’acquéreur qui, conseillé par un expert en territoire de chasse, affinera sa recherche à une région, une superficie et une configuration de terrain. 

En fonction du type de chasse pratiqué et du gibier recherché, vous pourrez orienter vos recherches vers les régions suivantes. 

Pour le grand gibier (cerf, daim, chamois, chevreuil, sanglier…) orientez vos recherches vers un territoire de chasse boisé ou montagneux. Votre futur territoire de chasse devra couvrir au minimum 150 hectares, voire plus de 500 hectares en montagne.

Parmi les régions les plus réputées pour la chasse au grand gibier : la Sologne évidemment, la Lorraine,  l’Ile-de-France ou encore la Picardie. 

Pour les amateurs de petit gibier, les territoires de chasse formés par des plaines agricoles ouvertes qui présentent un gibier varié et foisonnant (lièvres, alouettes, perdrix, caille…) feront le bonheur de la plupart des amateurs. 

Ce type de chasse se pratique très facilement sur n’importe quel terrain, et partout en France, mais la Sologne, Provence, la Champagne-Ardenne, l’Ile-de-France sont considérées comme les plus belles régions pour pratiquer la chasse au petit gibier.

Les amateurs de gibier d’eau (bécassines, barges, colvert, etc.) chercheront des territoires de chasse comportant des étangs, plaines inondables, tourbières…

Si vous appréciez ce type de chasse, votre territoire idéal pourrait se trouver du côté de la Sologne, de Loire-Atlantique, de la Brenne, de la Bretagne, ou encore de la Vendée. 

Enfin pour les passionnés souhaitant pratiquer la chasse au gibier de passage (palombes, grives, bécasses), il impératif de connaître précisément les couloirs principaux et secondaires suivis par ces espèces migratrices afin d’acquérir un territoire de chasse situé précisément sur ces couloirs. 

Après avoir trouvé votre région idéale, vous devez questionner votre pratique de la chasse afin de déterminer la superficie dont vous avez besoin. Si vous appréciez de chasser seul ou depuis un mirador, un territoire de chasse de quelques dizaines d’hectares vous suffira; il vous en faudra bien plus pour chasser en battue.

Découvrir toutes nos propriétés à vendre

A vendre
540.600 €

Propriété de chasse, 48 hectares, Theillay

Theillay
48 hectares
A vendre
Prix sur demande

Somptueux moulin restauré, 17 hectares, Sud Sologne

Sud Sologne
17 hectares
A vendre
455.800 €

Propriété de chasse et d'agrément, 22 hectares, Souesmes

Souesmes
22 hectares
A vendre, Rare opportunité
87.500 €

Terrain constructible en Sologne, 1.20 hectares, Presly

Presly
1,20 hectares

NOUS CONTACTER

Précisez-nous votre projet

*Les champs comportant un astérisque (*) sont obligatoires afin que nous puissions traiter correctement votre demande. 
Conformément au RGPD, en soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de votre demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui pourrait en découler si vous le souhaitez. Vous acceptez également d’être inscrit sur la liste d’envoi de biens correspondant à vos critères ainsi qu’aux communications (Newsletters, courriers) de Dannaud Immobilier.
Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition à vos données quand vous le souhaitez. 

Pour plus d’informations : voir la Politique de confidentialité. ou contactez contact@dannaud-immobilier.fr

Nos conseils & articles à lire

Acheter une forêt : 4 points essentiels

Natura 2000 : contraintes et réglementation en Sologne

Étangs de chasse : quelles sont les contraintes liées à la Loi sur l'eau ?

Les questions à se poser avant d'acheter une propriété de chasse en Sologne

4 raisons d'acheter une propriété de chasse en Sologne

10 conseils pour entretenir votre propriété de chasse

5 étapes pour bien vendre sa propriété

Combien coûte un territoire de chasse ?

Le prix d’un territoire de chasse varie en fonction de sa localisation, de sa superficie, de sa configuration et évidemment du gibier présent. 

En France, un territoire de chasse se vend en moyenne entre 4 000€ et 6 000€/ha mais sur des régions exceptionnelles comme la Sologne, l’Ile-de-France et le nord de la France le prix des territoires de chasse oscille entre 10 000€ et 20 000€/ha.

Acheter un territoire de chasse avec un étang est plus onéreux, puisqu’il faudra compter entre 15 000€ et 30 000€ par hectare d’eau. 

Combien coûte la location d'un territoire de chasse ?

Afin de couvrir certains frais ou parce qu’ils ne peuvent atteindre seuls les quotas minimaux fixés par leur plan de chasse, certains propriétaires de territoires de chasse organisent la location de ceux-ci ponctuellement en organisant des chasses privées ou sur toute la durée de la saison via un bail de chasse (signé généralement pour une durée de 3, 6 ou 9 ans)

Évidemment, le propriétaire d’un territoire de chasse peut décider d’accorder un bail de chasse pour un type de gibier et garder pour lui les bracelets des espèces qu’il préfère chasser. 

Le prix moyen pour louer un territoire de chasse est d’environ 50€ par hectare, mais cette moyenne cache d’importantes disparités car selon les régions les prix varient de quelques heures à plusieurs centaines. 

Louer une chasse à la journée revient à plusieurs centaines d’euros en fonction du territoire de chasse et des bracelets achetés.

Quel est l'entretien d'un territoire de chasse ?

Gérer son territoire de chasse comme un écosystème complexe

L’équilibre entre la faune, l’agriculture et l’exploitation forestière est un équilibre fragile qui permet d’optimiser au maximum l’usage de ses terres, tant d’un point de vue économique que récréatif en profitant d’une faune sauvage de qualité. 

L’exploitation raisonné de ces milieux naturels permet de tendre vers un écosystème favorable au développement du biotope et de la faune sauvage. 


Confier la gestion de son territoire de chasse

Exploiter une propriété foncière ne s’improvise pas ! 

Quelle que soient la configuration du territoire de chasse, l’entretien de celui-ci demande une certaine expérience, a fortiori quand celui-ci couvre plusieurs centaines d’hectares. 

Exploitation agricole et sylviculture permettent de valoriser vos terres et d’en tirer des revenus. 

La gestion de ces espaces nécessite non seulement une expertise, une grande disponibilité mais aussi une présence régulière sur place, afin de suivre et programmer les opérations nécessaires.

Si votre territoire de chasse comprend des terres agricoles, vous aurez tout intérêt à en déléguer la gestion à un expert, voire à louer vos parcelles à un exploitant. 

Dans le cas de parcelles boisées, la gestion de votre forêt est déterminante tant pour les revenus que vous souhaitez en tirer que pour la qualité du gibier que vous y trouverez. 

Âge du peuplement, diversité des essences, opérations d’éclaircies & de dépressages, coupes à venir… la sylviculture demande un réel savoir-faire !

Enfin posséder un étang de chasse implique d’entretenir les berges, et d’organiser ponctuellement des opérations de curage ou vidange. 

La gestion de votre propriété foncière doit être compatible avec vos objectifs de chasse. Pour fixer le gibier sur votre territoire de chasse vous pouvez augmenter le nombre de clairières sur votre domaine en abattant quelques arbres, semer des cultures à gibier (le ray-grass par exemple est apprécié par les cerfs et les chevreuils), utiliser du goudron ou encore pratiquer l’agrainage (dans le respect des directives locales).

Pour les territoires de chasse supérieurs à 150 hectares, nous considérons que les services d’un garde chasse sont indispensables.

Quelle est la réglementation d'un territoire de chasse ?

Acquérir un territoire de chasse ne signifie pas pouvoir chasser immédiatement et n’importe comment. Chasser sur son propre territoire ne dispense pas d’obéir à certaines règles.

 

Le plan de chasse est-il obligatoire? Comment déposer un plan de chasse? 

Le plan de chasse est obligatoire pour le gibier suivant : chevreuil, cerf, daim, mouflon, chamois et isard. Pour les autres espèces c’est le préfet décide ou non de les soumettre à un plan de chasse. 

Le plan de chasse est un document qui précise pour un territoire le quota (minimal et maximal) de prélèvement de chaque espèce. Ces volumes de prélèvements peuvent être assortis de conditions strictes portant sur le sexe, l’âge ou le poids du gibier autorisé à être chassé.

Dans la pratique, le propriétaire demande à la Fédération Départementale des Chasseurs l’autorisation de prélever un certain nombre d’animaux pour la saison prochaine, et documente sa demande par le bilan de la saison précédente. En concertation avec l’ONF, la Fédération produit une synthèse pour la CDCFS (Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage) qui formule un avis. 

Le préfet fixe le plan de chasse en suivant ou non l’avis de la Commission. 

Une fois le plan de chasse validé, le propriétaire paye et retire ses bracelets. Il peut désormais chasser librement sur son territoire de chasse. 

En fin de saison, le propriétaire d’un territoire de chasse doit produire un bilan d’exécution de son plan de chasse au plus tard 10 jours après la clôture de la saison. Ce bilan est accompagné de la nouvelle demande de plan de chasse. 

Mettre fin à un bail de chasse

Lors d’une vente de territoire de chasse, l’acheteur acquiert automatiquement le droit de chasse, mais si la propriété fait l’objet d’un bail de chasse alors ce contrat reste valable. 

L’acquéreur souhaitant recouvrer le droit de chasse attaché à sa propriété peut dénoncer le bail en cours grâce à une simple lettre recommandée avec accusé de réception en respectant un délai de 6 mois avant la fermeture de la chasse.

Partager son droit de chasser avec une ACCA

Afin de veiller à la gestion cynégétique de leur territoire, maintenir une pratique populaire et collective de la chasse ou encore réguler les animaux nuisibles, 1 commune française sur 3 a formé une ACCA (Association Communale de Chasse Agréée).

Longtemps les propriétaires de territoires dont la superficie était inférieur à 20 hectares (ou plus dans certains départements) ont été contraints d’adhérer à ces associations, et devaient donc autoriser les adhérents de ces associations à chasser sur leurs terres. Depuis la loi Chasse de 2000, les propriétaires souhaitant retirer leur territoire du terrain de chasse de l’ACCA le peuvent, mais ils doivent le retirer en totalité, et renoncer à leur permis de chasser, ce qui ne motive guère les propriétaires.

Pour cette raison, il est évidemment conseillé pour l’acheteur souhaitant conserver seul l’entière jouissance de son droit de chasse de se renseigner précisément sur la réglementation locale, et d’acquérir un territoire suffisamment vaste pour l’exempter de cette mise à disposition communale de ses terres.

NOUS CONTACTER

Précisez-nous votre projet

*Les champs comportant un astérisque (*) sont obligatoires afin que nous puissions traiter correctement votre demande. 
Conformément au RGPD, en soumettant ce formulaire, vous acceptez que vos informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de votre demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui pourrait en découler si vous le souhaitez. Vous acceptez également d’être inscrit sur la liste d’envoi de biens correspondant à vos critères ainsi qu’aux communications (Newsletters, courriers) de Dannaud Immobilier.
Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition à vos données quand vous le souhaitez. 

Pour plus d’informations : voir la Politique de confidentialité. ou contactez contact@dannaud-immobilier.fr

Créez une alerte

Recevez par email nos dernières offres correspondant à votre recherche.

Entrez le montant sans espace

En remplissant ce formulaire, je consens conformément à l’article 4 du RGPD au traitement de mes informations personnelles. J’accepte d’être inscrit aux communications de Dannaud Immobilier me permettant de recevoir de nouvelles annonces immobilières.
Pour plus d’informations : voir la Politique de confidentialité